La religion chrétienne

L'apocalypse de Jean (extrait du nouveau testament)

 

Le caractère énigmatique et singulier de l'Apocalypse de Jean la rend d'autant plus intéressante. Son étude est indispensable à quiconque cherche à connaître le christianisme sous sa forme primitive. Celle-ci apparaît comme une des formes les plus anciennes du message chrétien.

 

Présentation du livre

L'auteur décrit les visions qu'il eut à Patmos, qui est une petite île située au large de l'Asie Mineure. C'est d'ailleurs à sept Eglises d'Asie qu'il destine son oeuvre : Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée. Sept lettres, pleines d'encouragements ou de reproches et adressées à "l'ange" de chaque Eglise, forment une sorte d'introduction.

L'ouvrage présente une série de tableaux faisant référence à ces drames du Moyen Âge où les différents lieux sont envisagés simultanément. L'action se déroule dans le ciel, mais la terre est toujours présente, parfois restreinte à Jérusalem, parfois élargie aux limites du monde habité. Le voyant monte au ciel pour y contempler une série de scènes grandioses, dont le rythme est marqué par la succession de symboles variés, mais toujours introduits selon un schéma numérique septénaire. D'abord, dans le cadre d'une liturgie céleste, paraît le mystérieux Agneau, qui prend possession du Livre des desseins divins. Il en brise un à un les sept sceaux (Voir en bas de la page). A chaque fois apparaissent des fléaux, qui frapperont les limpies. Les premiers et les plus célèbres sont les quatre cavaliers, qui symbolisent la justice divine, la guerre, la famine et la peste. Mais le groupe des justes, qui est le véritable Israël, est préservé par la "marque" de l'Agneau, présente essentiellement sur les portes des habitations.

L'ouverture du septième sceau donne le signal du châtiment du monde. Sept trompettes (voir en bas de la page) vont en montrer les différents aspects. Puis un "ange puissant" donne au voyant un "petit livre", dont il doit se nourrir. La suite en développe le contenu. D'abord, les "deux témoins" de Dieu prophétisent pendant 1260 jours, puis ils sont tués par la "Bête de l'abîme" (Voir également en bas de page). Durant trois jours et demi, ils restent sans sépulture sur la place de la "grande ville". Mais l'Esprit de Dieu les ressuscite et les emporte au ciel. Nouveau tableau : dans le ciel paraît une femme "revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, une couronne de douze étoiles sur sa tête". Tandis qu'elle donne le jour à "un enfant mâle qui doit gouverner toutes les nations", elle est attaquée par "un grand dragon rouge, qui a sept têtes et dix cornes, et, sur ses sept têtes, sept diadèmes". Michel et ses anges combattent le Dragon. Vaincu, il tombe sur la terre et poursuit la Femme, qui s'envole au désert "sur les ailes du Grand Aigle". Puis il s'attaque "au reste de ses enfants". Il reçoit alors l'appui de la "Bête de la terre", qui contraint les homme à adorer l'autre Bête et à porter sa marque. Mais, gage de victoire, l'Agneau apparaît, debout sur le mont Sion, entouré de ses fidèles.

Le châtiments de Dieu va s'abattre sur ses adversaires. Le fils de l'homme, armé d'une "faucille aiguisée", entouré de six anges, va procéder à la moisson suprême. Sept coupes (voir en bas de page), portées par des anges, contiennent sept fléaux. La septième coupe, c'est la ruine de Babylone la Grande, présentée aussi sous les traits de la "Grande Prostituée", folle de son triomphe, misérable dans sa défaite. Alors paraît le Verbe de Dieu, chevauchant victorieusement à la tête des armées célestes. Les deux Bêtes sont jetées dans l'étang de feu, le Dragon est enchaîné dans l'abîme pour mille ans. Pendant mille ans, les justes, seuls ressuscités, règnent avec le Christ. Alors vient le temps de l'ultime combat. Le Diable, un instant relâché, est vaincu et jeté dans l'étang de feu, où il rejoint pour toujours les deux Bêtes. Dieu a vaincu, son règne est définitif. Les morts ressuscitent et sont jugés. "Un ciel nouveau et une terre nouvelle" remplacent le monde ancien. Alors descend du ciel "la Jérusalem nouvelle, vêtue comme une mariée parée pour son époux". Ce sont les "noces de l'Agneau". Dieu habite désormais parmi les hommes.

 

Les sept sceaux :

  • 1er Sceau : Un cheval blanc apparaît surmonté d'un cavalier couronné pour gagner et vaincre.
  • 2ème Sceau : Cette fois, un cheval de feu apparaît, le pouvoir d'ôter la paix est donné à son cavalier ainsi qu'une épée.
  • 3ième Sceau : Un autre cavalier muni d'une balance apparaît, en chevauchant un cheval noir; il offre du blé et de l'orge contre de l'argent, mais il ne vend pas l'huile et le vin.
  • 4ième Sceau : Le cavalier du cheval vert et jaune apparaît à son tour avec le pouvoir de tuer le quart de la population de la Terre.
  • 5ième Sceau : Tous ceux qui sont morts des suites de la persécution arrivent au Royaume de Dieu et celui-ci leur dit de patienter encore un peu avant d'être vengés.
  • 6ième Sceau : Lorsque l'agneau brise ce sceau, il y a un grand tremblement de terre, le Soleil est devenu noir, la Lune se rougit, les astres tombent sur la Terre et tous les hommes se cachent de la fureur de Dieu et de l'agneau. Quatre anges se disposent au quatre coins de la Terre et choisissent 144 000 personnes qui seront marqués sur le front du symbole de Dieu et les autres imploreront la pitié divine.
  • 7ième Sceau : Un silence d'une demi-heure se fait ressentir. Dieu donne aux sept anges chacun une trompette; du tonnerre, des éclairs et un séisme survient; les anges sont prêts à sonner.

 

Les sept trompettes :

  • 1ière Trompette : De la grêle, du feu et du sang tombent du ciel. Le tiers de la Terre est incendié.
  • 2ième Trompette : Une montagne plonge dans la mer, cette dernière devient du sang et le tiers des êtres vivants dans l'eau meurent et les bateaux sont coulés.
  • 3ième Trompette : Une étoile du nom d'Absinthe tombe dans le tiers des fleuves et des sources, et celles-ci deviennent amères et imbuvables.
  • 4ième Trompette : Au son de cette trompette le Soleil, la Lune et les étoiles sont frappés d'un tiers, de sorte qu'il ne reste qu'une partie des splendeurs du jour et de la nuit.
  • 5ième Trompette : Une autre étoile tombe sur la Terre et elle ouvre les Abîmes d'où il en sort une fumée qui assombrit le Soleil. Des sauterelles sortent également des Abîmes pour torturer les hommes qui ne sont pas marqués du signe de Dieu et ce, jusqu'à ce qu'ils souhaitent que la mort vienne les chercher. Des sauterelles ont la forme de chevaux, des poitrines comme des cuirasses de fer, le bruit de leurs ailes est pareil à celui de char à multiple chevaux et leurs queues sont semblables aux dards des scorpions.
  • 6ième Trompette : Lorsque cette trompette se fait entendre, elle libère les quatre anges prisonniers du fleuve d'Euphrate pour aller exterminer le tiers de l'humanité avec 2 millions d'hommes à cheval avec des cuirasses de fer et leurs bouches crachent du feu, de la fumée et du souffre. Des païens fouleront le sol de la Ville Sainte durant 42 mois et c'est alors que la Bête montera des entrailles de la Terre pour faire la guerre à l'endroit où Jésus a été crucifié. Les morts prieront Dieu de les faire monter au Ciel et celui-ci leur accordera. Puis un séisme détruit un dixième de la ville et laisse 7 000 morts.
  • 7ième Trompette : Éclairs, tonnerres, fortes secousses et fortes grêles. Une femme enceinte apparaît dans le ciel et le Dragon attend la naissance pour dévorer son petit. Les anges combattront le Dragon qui finit par être projeté sur la Terre. Alors Satan le dragon, entreprend la guerre contre ceux qui détiennent les 10 commandements.

 

La Bête :

Les habitants de la Terre se prosterneront devant la Bête à dix cornes et sept têtes. Elle fera sortir de la Terre une autre bête mais celle-ci n'aura que deux cornes et impressionnera tous les habitants avec le pouvoir de faire descendre le feu du ciel sur la Terre. Cette dernière bête marquera, par le chiffre 666, seulement les habitants qui auront le droit de faire du commerce.

La colère de Dieu :

Tandis que les hommes marqués du symbole de Dieu seront sains et saufs sur le mont Sion, le Fils de l'Homme et les anges enlèveront toutes les récoltes et les vignes pour les mettre dans la cuve de la colère de Dieu où il en sortira du sang.

 

Les sept coupes du malheurs :

Dieu donne une coupe remplie de fureur et de fléaux à sept anges.

  • 1ière Coupe : Le premier ange verse la coupe sur la Terre et tous les porteurs du 666 sont atteints d'un ulcère malin.
  • 2ième Coupe : Aussitôt celle-ci versée, la mer se remplit de sang et tous ceux qui s'y trouvent meurent.
  • 3ième Coupe : Elle s'attaque aux fleuves et aux sources qui se rougissent du sang des prophètes qui ont été martyrisés par le passé.
  • 4ième Coupe : Celle-ci est projetée vers le Soleil qui brûlera les infidèles.
  • 5ième Coupe : Elle se verse sur le Trône de la Bête qui souffre et blasphème Dieu.
  • 6ième Coupe : Elle se jette dans le fleuve Euphrate qui s'assèche aussitôt et permet aux Rois d'Orient de traverser avec leurs armées. Trois esprits malins sortent de la bouche de la Bête: ceux-ci prépareront la guerre contre Dieu à l'endroit nommé Har-Magedôn.
  • 7ième Coupe : Simplement lancée en l'air, elle provoque un séisme d'une puissance jamais vue dans l'histoire de l'humanité.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site